actions apple en hausse

Apple dépasse les prévisions de ventes avec de fortes hausses des iPhones

Apple Inc. a annoncé jeudi un chiffre d’affaires et un bénéfice record pour le deuxième trimestre fiscal, dépassant les estimations de Wall Street, grâce à la gestion des pénuries de puces et à l’engouement des consommateurs pour les nouveaux iPhones.

Les ventes ont augmenté de 19 % sur le continent américain et ont connu une hausse à un chiffre en Europe et en Chine.

Les actions d’Apple ont augmenté d’environ 3 % après les heures de négociation.

Le fabricant d’iPhone basé dans la Silicon Valley, qui est la plus grande entreprise du monde par sa capitalisation boursière, vise à maintenir une forte demande pour l’iPhone et d’autres matériels tout en augmentant les ventes de services, notamment les abonnements à la musique et à la vidéo.

Les derniers résultats montrent qu'il progresse vers ces deux objectifs.

Dans un communiqué, le directeur financier d’Apple, Luca Maestri, a fait état d’une « forte demande continue pour nos produits » et d’un niveau record pour les ventes de services.

Le chiffre d’affaires global d’Apple pour le deuxième trimestre fiscal s’est élevé à 97,3 milliards de dollars, soit une hausse de 8,6 % par rapport à l’année dernière et un chiffre supérieur à l’estimation moyenne des analystes (93,89 milliards de dollars), selon les données de Refinitiv.

Apple avait prévenu que des taux de change moins favorables et des calendriers de lancement de produits différents de ceux des trimestres précédents réduiraient la croissance des ventes.

Le chiffre d’affaires mondial trimestriel des ventes de téléphones s’élève à 50,6 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,5 % par rapport à l’année précédente, et dépasse l’estimation moyenne de 47,88 milliards de dollars. Les services, le deuxième segment le plus important d’Apple après les iPhones, ont augmenté leurs ventes de 17 % pour atteindre 19,8 milliards de dollars, dépassant de peu l’estimation moyenne de 19,71 milliards de dollars.

Le bénéfice s’est élevé à 25 milliards de dollars, soit 1,52 dollar par action, dépassant largement les attentes des analystes qui tablaient sur 23,2 milliards de dollars et 1,43 dollar par action.

Apple a également annoncé une augmentation de 5 % de son dividende, à 0,23 $ par action, et l’approbation par le conseil d’administration du rachat de 90 milliards de dollars d’actions supplémentaires.

Les investisseurs se sont préparés à une baisse des dépenses de consommation en gadgets et services technologiques, alors que la guerre en Ukraine et d’autres facteurs font augmenter le coût du pétrole, de la nourriture et d’autres produits de base.

Certains consommateurs ont également investi plus d’argent dans les voyages et les divertissements à l’extérieur de leur domicile, les épidémies de COVID-19 devenant moins mortelles, ce qui réduit les budgets consacrés aux technologies domestiques.

Le travail à distance a également réduit le besoin de téléphones haut de gamme et de mises à niveau coûteuses, car les gens font moins la navette.

Mais le travail à distance a profité à d’autres entreprises.

Les ventes d’iPad ont baissé de 2 % pour atteindre 7,65 milliards de dollars, mais restent supérieures à l’estimation moyenne des analystes (7,14 milliards de dollars).

Le chiffre d’affaires des ordinateurs Mac a augmenté de 14,7 % pour atteindre 10,4 milliards de dollars, alors que les estimations étaient de 9,25 milliards de dollars.

Les ventes d’objets à porter, d’enceintes domestiques et d’accessoires ont augmenté de 12 % pour atteindre 8,8 milliards de dollars, alors que les estimations étaient de 9,05 milliards de dollars.

Mais de nouveaux blocages en Chine et à Taïwan, où sont produites de nombreuses pièces et iPhones, pourraient apporter de nouveaux obstacles en termes d’offre et de demande au cours du trimestre actuel.

L’activité de services est vulnérable aux sanctions antitrust aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Corée du Sud, en Afrique du Sud et dans de nombreux autres pays qui se demandent si les tarifs de l’entreprise sont trop élevés.

Apple a déclaré qu’elle comptait désormais 825 millions d’abonnés payants pour l’ensemble de ses sept offres d’abonnement au moins, soit une augmentation de 40 millions par rapport aux 785 millions du trimestre précédent. Cette croissance intervient alors que des rivaux tels que Netflix Inc. signalent des pertes d’abonnés.

Les conflits du travail pourraient également affecter Apple. La semaine dernière, plus de 70 % des plus de 100 travailleurs éligibles d’un magasin Apple à Atlanta ont soutenu une demande d’élection pour devenir le premier magasin américain de la société à se syndiquer.